GODES SAVE THE QUEEN

Photo Photo Photo Photo Photo

Ceci n'est pas un jouet
design JBSB © 2007

« Pour mes 25 ans, mes copines se sont cotisées pour m’offrir un cadeau. Quand j’ai ouvert le paquet, j’ai cru à une sculpture, puis à un presse-papier. Je me suis dit : « Ceci n’est pas un jouet ! ». Elle n’arrêtait pas de glousser, puis elle m’ont dit la vérité, c’était réellement un jouet, plutôt ce que l’on appelle (pudiquement) un sex toys ! C’était même la Rolls des sex-toys : le Godes Save The Queen ! Un objet unique ! Il simule à la fois le clitoris, le point G et le vagin. Une vraie machine de guerre ! Seulement moi, les sex-toys, ça ne me dit rien du tout ! Ca m’intimide et puis je ne suis pas vraiment célibataire. Mais comment faire quand cinq copines ruinées (Ca doit coûter un fortune ?) vous harcèlent de « Alors ? » ? J’ai donc fini par tester la chose. J’ai failli laisser tomber quand ça m’a chatouillé au point de déclencher un fou rire. Voilà bien tout ce que ça déclenchera me suis-je dit à ce moment-là. Je continue, pour avoir quelque chose à leur raconter. Et là, je suis prise de soubresauts. Un vrai orgasme, bien en règle. Dingue ! ».

Arielle, 27 ans.

Ce qui aurait pu bloquer : un a priori assez naturel, l’impression d’être ridicule, l’aspect de la machine.
Et pourtant, ça l’a déclenché : c’est mécanique ! Les zones érogènes sont stimulées, le corps répond par du plaisir.

Patrick Remy
d’après COSMOPOLITAN
Critique photos, éditeur, Responsable Editions Steidl France
Patrickeremy.com

Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb
Photo Thumb

TEXTE